The Last Reformation : Foire aux questions – FAQ 2017-10-01T16:04:56+00:00

The Last Reformation :
Foire Aux Questions

#1 Quel est le but du mouvement The Last Reformation ?

Le but du mouvement The Last Reformation est de continuer dans l’esprit de la réforme protestante de Jean Calvin et Martin Luther, ainsi que tous les autres qui ont sondés les Écritures pour ramener l’Église dans la vérité biblique. The Last Reformation incite les disciples à écouter et à obéir à Jésus, en enlevant les «lunettes religieuses» qu’ils portent et qui leur donnent parfois une vision déformée de certaines réalités bibliques, et ainsi répondre à son appel : faire des disciples.

#2 Qu’est-ce que le kickstart ?

Le kickstart est, à l’image du «kick» (béquille de démarrage des motos), une des idées principales est de démarrer le «moteur» du chrétien. Comment ? Jésus nous a demandé de faire des disciples, et l’idée principale du discipulat est l’apprentissage. Dans les églises occidentales, nous sommes nourris par l’enseignement seul et personne ne nous montre «comment faire». En suivant un disciple qui va vers les personnes, prient pour elles et leur partage l’Évangile, nous aurons moins de crainte. Nous pourrons alors reproduire cette façon de faire et à notre tour le montrer à d’autres.

#3 Pourquoi aller seulement dans la rue pour prier pour la guérison d’inconnus ?

Aller dans la rue à la rencontre des inconnus et prier pour la guérison n’est qu’une des nombreuses façons de faire. Mais la foi en nous se travaille, et il est plus simple de prier pour des personnes que nous ne connaissons pas, et envers qui nous n’aurons pas de comptes à rendre. Aller vers les inconnus permet donc de «casser» une barrière psychologique chez le nouveau disciple. Au travers de ses vidéos d’enseignement, Torben ne nous donne qu’une méthode basée sur son expérience et en accord avec la parole de Dieu. Chacun est libre de trouver la méthode qui lui convient, tout en se référant à l’enseignement de Jésus-Christ.

#4 Faire des disciples, c’est bien plus que simplement aller dans la rue et prier pour les malades, non ?

Prier pour la guérison des malades n’est qu’un seul des points importants dans la proclamation de l’Évangile. À vrai dire, avec tout l’enseignement reçu dans nos églises occidentales, beaucoup savent déjà comment apporter l’Évangile, mais il manque la puissance. C’est pour cette raison qu’il peut vous sembler qu’une part importante du message du mouvement The Last Reformation est axé sur la guérison. Cela n’a pas d’autre but que de faire de nous des disciples ayant en main tous les outils que Jésus nous a donnés. Car nous avons tous reçu le même Esprit, et pouvons tous guérir des malades. Une fois la personne guérie, il est bien plus facile de lui apporter la Bonne Nouvelle, car la personne sera convaincue de la puissance de Dieu à l’œuvre dans sa vie. Il reste ensuite à lui partager l’Évangile, amener la personne jusqu’à la repentance, le baptême d’eau en Jésus, le baptême dans le Saint-Esprit, puis en faire un disciple. Donc non, le mouvement Last Reformation ne s’arrête ni ne commence en faisant simplement des guérisons miraculeuses.

#5 N’importe qui peut-il baptiser d’autres personnes ? Que va dire mon pasteur ?

Jésus a demandé à ses disciples d’aller partout dans le monde et de faire d’autres disciples en les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. C’est de la responsabilité de chaque disciple de Christ de faire cela, mais c’est avant tout une question d’obéissance. Nul ne saurait s’opposer aux commandements de Jésus. Il convient néanmoins de faire les choses de façon sage et de ne pas être une pierre d’achoppement. À chaque situation et contexte particulier sa réponse, il n’y a pas de solution «miracle», en tout cas aucune autre que de se tourner vers le Saint-Esprit et de demander à Dieu de nous guider pour que nous restions des personnes de paix.

#6 The Last Reformation est-elle une nouvelle dénomination ?

Le mouvement The Last Reformation n’est pas une nouvelle dénomination. C’est un mouvement, une nouvelle idée voulant emmener chaque chrétien, quel que soit la dénomination à laquelle il appartient, à se saisir des vérités et des commandements de Jésus. Des séminaires de Torben ont eu lieu dans plusieurs types d’églises, y compris des églises d’État de type Luthérienne au Danemark. Ce n’est pas l’étiquette qui compte, uniquement le cœur du disciple de Jésus. The Last Reformation ne saurait donc se revendiquer d’une quelconque organisation humaine.

#7 À quel moment va-t-on me demander de l’argent ?

À aucun moment. Plus de trente heures d’enseignement en vidéo sont disponibles gratuitement sur internet, et rien de spécial n’est caché qui ne saurait être découvert qu’au moyen d’une carte bancaire. Seuls les livres de Torben sont payants (trois ouvrages qui sont en cours de traduction par une équipe de bénévoles). Mais il n’y a aucune obligation de les acheter, la plupart des idées sont développées dans les enseignements de la «Pionner School».

#8 The Last Reformation dénonce l’église «système».
Devons-nous rester dans nos églises ?

Il appartient à chacun de se faire sa propre opinion sur l’église à laquelle il appartient. Bien que Torben ait été emmené à quitter des églises pour différentes raison au travers de son expérience, le mouvement The Last Reformation n’encourage personne à quitter son assemblée. Une réforme n’a pas pour but de détruire quelque chose pour commencer quelque chose de nouveau à côté, mais bien de transformer. Si vous faites des disciples et portez du fruit, vous encouragerez des frères et des sœurs à vous imiter. Dans ce sens, vous serez bien plus utiles pour le Royaume de Dieu en restant dans votre assemblée qu’en la quittant. Cela reste un constat d’ordre général, et chacun doit avant tout écouter ce que Dieu lui dit, tant que cela reste en accord avec les enseignements des Écritures.

#9 La Dernière Réforme ne va-t-elle pas créer de la division ?

Chaque mouvement de réforme au travers de l’histoire a créé une forte persécution, et in fine une forme de division. Mais la division ne doit pas provenir des personnes qui suivent Jésus; elle viendra de ceux qui tenteront de préserver un système à tout prix, quitte à désobéir à Dieu. C’est un constat que personne ne pourra éviter.

#10 The Last Reformation ne serait-elle pas un peu sectaire et Torben son Gourou de secte ?

Vous ne pouvez adhérer qu’aux idées de The Last Reformation seulement. Vous ne pouvez en devenir membre puisqu’il ne s’agit pas d’une communauté. Aucun argent ne vous sera également demandé. Vous ne serez jamais encouragés à des pratiques occultes ou mystiques, ni à quitter vos assemblées, mais seulement à obéir à Jésus et à apprendre à faire des disciples. Torben Søndergaard quant à lui ne vit que de dons, et les personnes s’occupant du site internet et des traductions en France sont toutes des bénévoles qui ne tirent aucun profit des activités du mouvement The Last Reformation.

The Last Reformation n’étant d’ailleurs pas une organisation gérant des activités autre que des séminaires, vous ne pouvez par conséquent vous y aliéner. En conséquence, The Last Reformation ne pourrait être vu comme une secte. The Last Reformation ne peut par contre empêcher certains mouvements déviants d’appliquer ses idées dans le but de détourner le message et d’en tirer profit, comme cela s’est souvent vu au travers de l’histoire de quelque mouvement religieux que ce soit. En aucun cas The Last Reformation ou un de ses représentants ne saurait en être tenu pour responsable.

À voir également : Dans cette interview, Torben Søndergaard répond aux questions les plus fréquemment posées par les églises et les pasteurs
(deuxième partie en cours de traduction)